Quelques mots sur quelques auteurs de notre répertoire

Claude Michel

 

Auteure- compositrice - interprète

 

J'ai toujours aimé chanter.

Quand j'ai commencé, très vite, j'ai eu envie d'écrire pour faire partager« mes tendresses, mes révoltes et mes amitiés ».

C'est toujours un fait divers , une rencontre, un coup de coeur ou de colère qui est à l'origine d'une chanson, souvent au sujet de la condition des femmes . Depuis trente ans, «  avec mon accordéon, ma vie se déroule en chansons ».  Pour moi, chanter c'est vivre.

 

 

Il suffit de l'entendre une fois pour ne pas l'oublier.

Claude Michel, militante de la cause féminine depuis 40 ans et connue comme le loup blanc dans la région de Concarneau, chante sa révolte, ses coups de gueule et ses coups de coeur, avec pour fidèle compagnon son accordéon.Née à Reims en 1936, Claude Michel s'est toujours sentie Bretonne et ne sait pas pourquoi. «Mon père est originaire de Morlaix et lorsque je suis arrivée en Bretagne à l'âge de 10 ans et jusqu'à 18 ans, période qui marque pour se faire une idée de ses racines, c'est celles-ci que j'ai choisies. C'est ma région, ma culture, même si je ne fais pas de musique bretonne et ne parle pas la langue». 

 

C'est mieux en chanson

Avec sa voix très spéciale, à tel point qu'on lui donne du «Monsieur» au téléphone, Claude a toujours aimé chanter. Après la chorale, elle décide de se lancer en solo. Et pour s'accompagner, apprend l'accordéon diatonique, «facile à transporter, surtout en bateau !» De plus, l'instrument colle bien avec les chants de marins et les chansons de rue qu'elle affectionne. Et après tout, pourquoi continuer à chanter les trucs des autres et pas les siens ? «J'arrive à dire tout ce qui me tient à coeur. Ça passe mieux en chanson. Les gens reprennent même parfois des paroles qui ne leur effleureraient pas la bouche autrement !» Avec sa gouaille, son franc-parler, elle fait parfaitement coller ses textes à la vérité, si grave soit-elle, et souligne aussi ce qui la fait sourire ou l'exaspère. 


Denez Abernot

 

Denez Abernot est un auteur-compositeur-interprète, marin, acteur et instituteur breton, originaire du pays pagan.

 

Comme chanteur, il est surtout connu pour avoir cofondé le groupe Storlok, pionnier du rock en breton dans les années 1970. Il est, en particulier, l'auteur de Gwerz ar vezhinerien (« La complainte des goémoniers »), qui figure sur l'album Stok ha stok, reprise entre autres par Denez Prigent. Il a aussi sorti un disque en solo, Tri miz noz, en 1999.

 

Comme instituteur, il a contribué à lancer l'association d'enseignement bilingue par immersion Diwan, qui a ouvert sa première classe le 23 mai 1977, à Ploudalmézeau, avec cinq élèves.

 

Il a aussi été acteur au sein de la troupe de théâtre Ar vro bagan, pêcheur et capitaine de bateaux sur la ligne reliant Le Conquet à Ouessant jusqu'en 2006. Il s'adonne ensuite à la peinture et à la poésie sur la côté léonarde.

 

Discographie

1979 : Stok ha stok, avec Storlok

1998 : Tri miz noz, avec Jacques LeGuellec

2008 : Rock e Breizh, compilation (Coop Breizh)

 


François Budet

 

Né le 3 octobre 1940 à Plaine-Haute (Côtes-du-Nord) et mort le 5 juillet 2018 dans la même ville (Côtes-d'Armor), est un auteur-compositeur-interprète, écrivain et poète de langue française.

Un de ses plus grands succès est la chanson Loguivy-de-la-Mer, désormais un classique de la chanson bretonne.

 

 

Biographie

François Budet est originaire de Plaine-Haute près de Saint-Brieuc. Sa vocation de chanteur naît dans la chorale de son collège à Quintin. Étudiant à Rennes, il devient membre d'un groupe de musiciens, du genre Les Frères Jacques, forme un quatuor vocal, puis commence à jouer de la guitare. Puis, il part travailler à Vincennes en tant qu'ouvrier spécialisé dans les pellicules photo chez Kodak.

À l'automne 1965, il écrit et compose la chanson Loguivy-de-la-Mer, après avoir découvert l'été la vie du petit port de Ploubazlanec près de chez lui. Cette oeuvre rencontre le succès, tout d'abord auprès des habitants du port, où circule une cassette enregistrée au magneto, puis auprès du public breton. Il entame une carrière de chanteur en Bretagne, en parallèle de son métier d'animateur culturel dans tout le département qui lui permis de rencontrer Glenmor, Henri Dès ou Yves Simon et de confirmer sa vocation artistique.

1973, Loguivy-de-la-mer. La chanson éponyme devient un classique incontournable en Bretagne.

En 1981, il retourne vivre à Plaine-Haute, sa ville natale. Il fut élu local durant 30 ans, jusqu'en 2008. Avec des amis, il créé l'association les Coquins d'Accord pour rendre hommage à Georges Brassens tous les deux ans à Saint-Brieuc.

En 2016, treize ans après Les sillons du bonheur, il réalise un nouvel album aux côtés de ses enfants, Pierre et Julie Budet, connue sous le pseudo Yelle, son gendre Jean-François Perrier et son guitariste Christian Biré.

 

Il décède dans la nuit du 4 au 5 juillet 2018 d’une hémorragie cérébrale à l'âge de 77 ans. 

 

Site de François Budet


Freddie Breizirland

Rebelle au coeur de poète à la quête du Graal…Freddie BREIZIRLAND’, Auteur atypique, indépendant de tous systèmes, libre ! Un trublion dans le monde artistique. La diversité des sources d’inspiration de ce marginal du showbiz fait de lui un militant irrécupérable. Il cultive la fleur de la liberté mais pas à n’importe quel prix. Capable de s’émouvoir d’une larme d’enfant ou du repli d’une rose, de consteller un ciel de midi et d’ensoleiller celui de minuit, prier pour la paix sans refuser la bataille, parfois tendre, parfois violent mais toujours lucide, il fait une analyse acerbe des événements qui semblent avoir bouleversé son idéal, voire sa vie. Son humeur au fil des poèmes est un souffle de révolte.Prenez-le comme il est, lisez-le comme il écrit, n’essayez pas de comprendre l’incompréhensible. Il n’est pas un inconditionnel et de toutes façons, le vent de la sincérité ne s’aliène pas. Alors que cherche-t-il ? Il se bat pour trois grandes idées qu’il n’a pas inventées mais qui sont l’essence même de ses racines celtes : l’AMOUR, la JUSTICE et la LIBERTE, triangle en dehors duquel un monde pur devient la proie de bêtes féroces, fermées hermétiquement à toute lumière et contre lesquelles doivent se retourner leurs propres armes.  Ses oeuvres sont un bateau dans la tempête franchissant tous les degrés de l’échelle Beaufort. Que ceux qui ne tiennent pas la marée restent à terre…

 

Site de Freddie Breizirland


Gérard Jaffrès

 

Musicien breton né à Saint-Pol-de-Léon dans le Finistère. Il commence la guitare à 15 ans en jouant principalement le répertoire Folk breton (Alan Stivell, Tri Yann... ) et la musique Pop (Deep Purple, Led Zeppelin... ) en vogue en cette année 72.

En 73, Il rentre dans l'orchestre de Burt Blanca, chanteur de rock'n roll des années 60, très populaire en France. Gérard le suivra en Belgique où il est basé, et tournera avec lui durant 11 années comme bassiste sur toutes les scènes d'Europe.

En 85, l'aventure avec Burt se termine. Il commence alors une carrière en solo. Il enregistre une dizaine de 45 tours, puis à partir de 1991, il sort tous les deux ans un nouvel album : Capitaine de galère en 1991, Les soldats de pierre en 1993, Kérichen 72 en 1995, Les années baluches en 1997, Au creux de ma terre en 1999, Le fou de bassan en 2001, Viens dans ma maison en 2003, Le beau voyage en 2005, Mon pays t'attend en 2007, Nos premières années en 2008, Gérard Jaffrès en public (CD & DVD) en 2010.

Depuis près de vingt ans il tourne l'hiver dans les villages de Belgique et du Nord et chaque été il parcourt les côtes de son pays d'origine, la Bretagne.

 

Il chante son Léon natal, ce coin de Bretagne où l'on mélange encore le français et le breton dans les conversations. Ses influences musicales se rejoignent pour donner un rock celtique, mélange de musique traditionnelle bretonne et de chanson française.

 

Site de Gérard Jaffrès


Hervé Guillemer

 

( 1949-2015) fut un chanteur celtique français l'un des chantres du renouveau de chant de marin, cet auteur-compositeur, interprète dès la fin des années 1980 lance le groupe boujaron, plus tard il fera aussi partie des organisateurs de la fête des vieux grééements, ses textes sont empreints de poésie et d'embruns, petit fils de terre-neuvas il sait dire les souffrances des marins et aussi leurs joies, des chansons devenues des classiques du genre et reprises par de nombreux groupes.

à partir de 2001 le démon des voyages le reprend et il découvre le québec, sa rencontre et son mariage avec hélène finissent de le lier à la belle province dont il reprend le répertoire maritime, outre pàlusieurs chansons de mer avec ses différentes formations il a aussi écrit des contes musicaux et en embarquant pour sa dernière traversée en cette année 2015 il emporte aussi avec lui un peu du coeur et des larmes de ses copains, il était de tous les endroits où la mer règne et où les bateaux ont des voiles.


Jean François Esmelin

 

Du groupe Les Boucaniers de Saint-Malo c'est un personnage passionnant et  sympathique la voile n'a pas de secret pour lui, grand pédagogue en la matière, Commodor d'honneur des Old Gaffers

Figure incontournable de la cité corsaire.

 

Ses chansons:

Le corsaire de Bordeaux

A Saint Servan

Gens de mer

Marie Madeleine

Histoire d'eau

Marie la rousse

Etc................

La plus connue et reprise par tous les groupes : RUE DES TROIS MATELOTS


Jean-Luc Roudaut

 

L'énergie de Jean-Luc Roudaut ne date pas d'hier. Déjà dans les années 80, il sévissait avec un groupe de rock breton au nom évocateur «Rêve de gosses». Nom prémonitoire, car c'est bien ce qu'il est aujourd'hui, pour un grand nombre  d'entre eux. A chacun de ses concerts, les gamins , dansent, s'éclatent et, détail oh combien important pour eux, montent souvent sur scène pour chanter avec lui des chansons qu'ils ont apprises à l'école, au centre de loisirs, à la crèche ou dans toutes les structures avec qui il travaille.

Car Jean-Luc Roudaut est un artiste aux multiples talents avec des chansons drôles, des chansons poétiques, des chansons sérieuses qui parlent du respect de l'autre ou du respect de la nature, des chansons de mer ou des chansons traditionnelles. Il chante en français ou en breton et les rythmes oscillent entre musique du monde , musique bretonne, reggae ou techno.

Aujourd'hui, son succès dépasse largement les frontières de la Bretagne mais aussi les frontières de l'enfance.

 

Site de Jean-Luc Roudaut


Michel Tonnerre

 

Né à Quimperlé le 30 juin 1949, et mort à Lorient le 3 juillet 20121, est un auteur-compositeur-interprète français. Il a fondé à Lorient en 1970 avec Mikaël Yaouank le groupe Djiboudjep avec lequel il a longtemps collaboré, avant de mener une carrière solo.Michel Tonnerre a vécu à Groix. Son père était mareyeur groisillon. Il commence à écrire sérieusement à 18 ans au lycée Kersa à Paimpol. Il commence à jouer avec un copain guitariste devant des marins qui fréquentaient le dernier bar mal famé de Lorient.

 

Il crée avec des copains le groupe Djiboudjep, avec ses chansons qui deviendront peu de temps après des classiques de la chanson de marin, telles Quinze marins ou Satanicles. Après être rentré dans l'entreprise de son père, il monte une affaire d'import-export avec un gros client espagnol et effectue là-bas un mois et demi de prison pour évasion de devises, relaxé en appel par le fisc français. De retour d'Espagne en 1987, l'entreprise familiale ayant fait faillite, Michel décide d'embarquer à bord du cargo d'un ami qui faisait du cabotage. C'est le départ pour la Nouvelle-Calédonie, l'île des Pins, la Tasmanie, les Philippines, le Vanuatu, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les îles Salomon, l'Australie, La Réunion...

En revenant à Lorient, le pirate poète chante ses voyages. Débute alors une carrière solo, entouré de musiciens de renom, avec un premier album Fumier d'baleine. En 1996, il écrit, réalise et joue l'opéra pirate Libertalia. Le spectacle n'a été joué que deux fois à Ploemeur devant 700 personnes.

En 2008, il sort C'est la mer..., son 6e album studio, dans lequel il conte le périple de son grand-père embarquant moussaillon à La Rochelle, mais aussi les vies tumultueuses des flibustiers comme L'Olonois, ou Barbe Noire ainsi que la beauté et la furie de la mer. Son dernier album sera Ar mor en février 20124, Le chanteur est mort, emporté par son cancer le 3 juillet à l'âge de 63 ans.

 

Site de Michel Tonnerre


Roger Briand

 

Auteur-compositeur de chants de mer et de chansons de marin basé à Rosporden

Roger Briand compose pour une trentaine de groupes, en Bretagne bien sûr mais aussi dans les Vosges, en Alsace ou en Belgique.

 

Site de Roger Briant


Yvon Etienne

 

Yvon Etienne chante sur scène depuis plus de 30 ans. Yvon a eu ainsi le temps d'accumuler une importante production discographique, de faire plusieurs fois le tour de France en chantant, devenant petit à petit « celui dont on parle peu, mais qui bourre les salles ».

C'est là le paradoxe du phénomène Yvon Etienne. Il encombre peu les ondes, passe rarement à la TV, et pourtant il est connu, même reconnu, puisque dans l'ouest de la France en tout cas, il fait partie du peloton des chanteurs, ajoutant même une bonne dose de popularité, parvenant à réunir dans ses concerts les kids les plus blasés et leurs parents, et les babas indécrottables.

Il faut dire que son « Show » laisse des traces.

Fait pour la scène et la communication, Yvon Etienne au micro, tenant sa guitare comme Obelix son menhir, enfile chansons et gags avec rapidité et précision, laissant croire à une improvisation permanente. Et c'est cette messe qui se déroule plus de cent fois par an, à chaque fois renouvelée.

D'aucuns prétendent qu'Yvon Etienne est un heureux dosage de Renaud et de Coluche. Comparaison délicate mais empreinte de vérité.

Certains « ont vu le film » plusieurs fois et ne s'en lassent pas. Vous serez peut-être de ceux-là, qui viendrez grossir les rangs des « Etiennistes convaincus ».

 

Site Web de Yvon Etienne